15 déc. 2015

À tous les garçons que j'ai aimé

Je suis une lectrice capricieuse pour les romans contemporains. Je me retrouve toujours au milieu de ma lecture à me demander où sont passés tous les dragons. Rares sont les auteurs de littérature contemporaine qui réussissent à me faire oublier mon amour pour les créatures fantastiques en me captivant par une histoire du quotidien. Jenny Han est l’exception à la règle car elle est tout simplement la reine du roman contemporain. Ces histoires me font toujours l'effet d'un baume au cœur. Croyez moi, À tous les garçons que j’ai aimé est un de ces livres qui vous fera sourire du début à la fin.

14 déc. 2015

Une belle idée cadeau pour nos tout petits

S'il est déjà difficile de dénicher la perle rare à mettre sous le sapin pour tout ceux qui vous ont gentiment élaboré une liste, imaginez la difficulté que représente la sélection d'un livre approprié pour un petit bout de chou de quelques mois. Et pourtant, ce n'est pas par manque de choix. Plusieurs éditeurs jeunesse ont, au fil des ans, développé une véritable expertise dans le livre cartonné pour bambin. On y trouve de tout pour tout le monde: des imagiers, des livres texturés, des livres musicaux, des premiers cherche et trouve, des abécédaires ludiques etc... On ne sait plus où donner de la tête! L'équipe de la Route de briques jaunes est là pour vous aiguiller dans vos recherches. Vous êtes en quête d'un livre adapté aux petites mains, assez robuste pour survivre à l'enthousiasme de junior et qui, tout en étant ludique et coloré, se veut un tantinet éducatif (une première incursion dans la langue de Shakespeare est, pour vous, un petit plus non négligeable)? C'est simple : vous voulez BabyLit!

11 déc. 2015

Aimer, Essayer, Adopter #2


Aimer---- La trilogie La boussole d'or de Philip Pullman

Essayer---- La Passe miroir t.1 : Les fiancés de l'hiver de Christelle Dabos

Adopter ---- À lire de toute urgence si vous avez un faible pour les univers fantastiques ambitieux . Ce premier tome de la Passe-miroir est un roman jeune adulte complet, riche, original, complexe, magique et époustouflant. Dès les premières pages vous serez envoûtez par la qualité de l'écriture et l'originalité de l'univers tissé par Christelle Dabos . Il ne vous suffira que de quelques lignes pour être happé dans cette histoire d'imbroglios diplomatico-politique sous fond d'univers magique. Un 500 pages qui ne se dépose pas aisément.

10 déc. 2015

3 albums qui incarnent l'esprit des fêtes


1- Michka : Maria Colmont & Olivier Tallec
                   Éditions Père Castor- Flammarion
                   à partir de 3 ans


Michka, petit ourson de peluches aux yeux de boutons de bottines, en a bien assez de subir les caprices d'une propriétaire au caractère impérieux et maussade. Élizabeth n'était pas d'un naturel gentil. Il lui fallait 25 joujoux à la fois pour l'amuser et, lorsque l'on cessait de lui plaire, il n'était pas rare qu'elle vous abandonna, seul, à l'autre bout de la pièce. Comme le jour commençait de blanchir la fenêtre, Michka pris la décision de quitter sa chaumière. Il se retrouva les deux pieds de velours rose dans la neige, découvrant le froid et les merveilles d'un monde qui, jusqu'à présent, lui étaient inconnues. Jamais plus il ne serait un simple jouet! 

Soudain, voici qu'il entend des grelots : celui du renne qui, le traîneau chargé de jouets, fait la tournée des maisons en cette veille de Noël. Michka se joint à la tournée. À chaque village, à chaque maison, le renne s'arrêtait et Michka plongeait sa petite patte dans le grand sac de jouets pour y dénicher les présents appropriés. Très vite, ils arrivèrent à la dernière maison. C'était une cabane misérable, à la lisière du bois. Michka fourra la main dans le sac, tourna, fouilla mais ne trouva aucun jouet. Il n'y avait plus rien! Dans cette cabane, il y avait pourtant un petit garçon malade. Demain, en s'éveillant, verrait-il ses bottines vident devant la cheminée? Décidé, Michka entra dans la cabane, s'assit dans l'une des bottines et attendit patiemment le levée du jour.

Si la saison des fêtes est une période de réjouissances, elle en est également une de partage et d'entraide. L'esprit des fêtes inspire la bonne action et les gestes charitables. Comme Michka, chacun doit faire de son mieux pour aider son semblable, le secourir de son malheur et ainsi réparer les injustices. Il est à la portée de quiconque, aussi petit soit-il,  de poser une bonne action.

7 déc. 2015

Le livre à offrir aux amoureux de Harry Potter


6 déc. 2015

Aimer, Essayer, Adopter #1



Aimer ----- La série Les insoumis d'Alexandra Bracken 

Essayer ----- La cache t.1 : l'effet jus d'orange de Sandra Dussault

Adopter ----- Une véritable perle bien de chez-nous à découvrir d'urgence si vous aimez les dystopies accrocheuses et les histoires qui gardent en haleine. Avertissement: préparez-vous à passer quelques nuits blanches. Entre récit d'une réalité tragique et découverte de super-pouvoirs, vous ne sortirez pas indemne de ce huit clos angoissant. 


Vicky


5 déc. 2015

Le vif d'or chocolaté


La saison des fêtes est une période remplie d'enchantements tout comme la série Harry Potter. Il est difficile de quantifier le potentiel magique des deux éléments combinés ensemble. Challenge accepted! C'est en naviguant sur la chaîne Youtube de Rosanna Pansino, joliment baptisée nerdy nummies (cliquez ici si vous voulez découvrir le bonheur), que l'extase nous a envahie. Imaginez toute l'onctuosité et le réconfort d'un délicieux chocolat chaud, le bonheur sucré d'un biscuit fraîchement sorti du four et la lecture de votre tome préféré de la série Harry Potter. Nous avons capturé l'essence de ce moment et l'avons infusé dans une délicieuse boisson chaude. Pas besoin de nous remercier, les joies de la vie se doivent d'être partagées.

4 déc. 2015

Le livre comme tradition de Noël

Lorsque je songe à Noël, ce sont d'abord des images de cadeaux colorés et de sapins scintillants qui me viennent en tête. Puis je repense au réveillon chez ma grand-mère, à l'assiette de sucres à la crème et à la sacro-sainte bûche qui trônait sur la table des desserts. Si vous êtes comme moi, la période des fêtes est autant synonyme de traditions de Noël que de réjouissances. Des traditions qui, maintes fois répétées, construisent l'identité de la fête et la saupoudrent de magie. Cette année, j'ai envie d'inclure le livre et la lecture dans nos belles traditions du temps des fêtes. Pourquoi? Tout simplement pour exploiter l'immense potentiel de bonheur à partager qui se cache entre les pages d'une bonne histoire. Voici donc trois idées toutes simples pour faire une place de choix aux livres dans vos préparatifs de Noël.

3 déc. 2015

Guide d'achat de livres à mettre sous le sapin


Pour vous aider dans vos emplettes du temps des fêtes, je vous ai préparé un petit guide de suggestions de livres! 

2 déc. 2015

L'heure du conte - La petite fille aux allumettes

Les premiers flocons posés au sol marquent le coup d'envoi d'une véritable course contre la montre. Fiers combattants de la période des fêtes, nous nous ruons dans les centres commerciaux à la recherche du Saint-Graal à déposer sous le sapin.  En cette période de faste qu'est Noël, la perfection est l'idéal qui guide toutes nos décisions : dénicher les meilleurs cadeaux pour la petite famille, se parer des plus beaux vêtements, déguster les mets les plus raffinés, etc.Tant de temps investit à la construction de ce moment que l'on veut mémorable. C'est bien souvent exténué que l'on franchi le fil d'arrivée; toutes nos dépenses et nos efforts validés par les étoiles dansant dans les yeux de ceux que nous aimons. Mais, au risque de sonner comme un disque rayé, la montagne de présents, les belles parures et les ornements scintillants ne sont-ils pas accessoires? Est-ce que nous ne noyons pas l'essence des fêtes sous toutes ces fioritures? En cette période de Noël, j'ai bien envie que l'on prenne conscience de l'essentiel pour apprécier davantage tous les petits bonheurs qui s'y additionnent. Laissez-moi vous raconter l'histoire d'une petite marchande et de sa boîte d'allumettes.

1 déc. 2015

Notre liste pour le père Noël


Il n'y a peut-être pas de neige au sol, ni de grand froid, ni de ballets de flocons à la fenêtre mais, que vous le vouliez ou non, Décembre est à nos portes. Et qui dit Décembre veut nécessairement dire Noël et l'anticipation du réveillon. On a beau grandir, certaines choses ne changeront jamais. Pour vous aider à patienter, l'équipe de la Route de briques jaunes vous a concocté des articles festifs sous forme de calendrier de l'avent. Au programme: beaucoup d'idées cadeaux, des lectures du temps des fêtes à partager  en famille et tout plein de belles surprises.


Quel personnage aimeriez-vous que le père Noël dépose sous votre sapin?

J'aimerais bien que l'on m'offre un Ron Weasley avec un chou sur la tête. Des trois personnages principaux de la série Harry Potter, j'ai toujours imaginé que Ron serait le plus à même de devenir mon meilleur ami. Ce serait donc très agréable de passer une soirée en sa compagnie autour d'un bon chocolat chaud.

J'adorerais recevoir Magnus Bane, le grand sorcier de Brooklyn, un de mes personnages fétiches et récurrents dans les livres de Cassandra Clare. Qui ne veut pas recevoir en cadeau un magicien immortel âgé de plus de 300 ans? Je vous pose la question. 


10 nov. 2015

La conquête des livres dans ma bibliothèque (alias mes achats compulsifs de livres) Octobre 2015



Le mois d'octobre était un mois absolument magique pour les sorties littéraires, mais absolument tragique pour mon portefeuille.


  • Harry Potter and the Philosopher's stone illustrated de J. K. Rowling et illustré par Jim Kay: mon coeur de petite fille de douze ans ne c'est toujours pas remis de la beauté de ce livre. Une merveilleuse façon de revivre l'expérience «Harry Potter», enrichie d'illustrations à couper le souffle. 

  • The Sleeper and the Spindle de Neil Gaiman et illustré par Chris Riddel: je n'ai qu'une chose à dire pour vous convaincre de jeter un coup d’œil à ce magnifique livre: Neil Gaiman a écrit ce livre! Convaincu? 

  • Six of Crows de Leigh Bardugo: ce livre mérite une place dans votre bibliothèque seulement pour la beauté de la couverture. Un de mes coup de cœur de l'année 2015!

  • Step Aside, Pops de Kate Beaton: le nouveau roman graphique de l'hilarante Kate Beaton qui nous a offert  Hark! A Vagrant. Si vous aimez l'humour qui touche à l'histoire et à la littérature, ce livre est pour vous! 

  • Every Last Word de Tamara Ireland Stone: un roman contemporain qui parle des troubles obsessionnels compulsifs. 

  • The rest of us just live here de Patrick Ness: un nouveau livre pour cet écrivain qui m'a brisé le coeur avec le roman Quelques minutes après minuit. Patrick Ness vous propose ce mois-ci un livre plus léger : qu'arrive-t-il aux gens normaux lorsqu'une invasion de zombies débarque en ville?

  • The sword of summer de Rick Riordan: est la nouvelle série de l'incontournable Riordan qui se penche cette fois-ci sur la mythologie scandinave. Voilà une lecture parfaite pour les mois plus froids qui arrivent! 

  • Carry On de Rainbow Rowell: ce livre est une de mes sorties littéraires les plus anticipées de 2015. Pour son cinquième roman, Rainbow Rowell se lance dans le genre fantastique. En attendant la sortie de ce roman en français, vous pouvez essayer un autre de ses merveilleux livres. 

  • Dark Places de Gillian Flynn: Les lieux sombres en français est une recommandation de ma tante pour m'initier au roman à suspens. Je n'ai pas beaucoup de détails sur l'histoire car on m'a dit qu'il était mieux de se lancer dans ce livre à l'aveugle.  



Mathilde

6 nov. 2015

Survol rapide de mes lectures du mois d'octobre



  • Mon ami Bao de Stéphane Lafleur et illustré par Katty Maurey


  • The Wicked + The Divine, The Faust act de Gillen, McKekvie, Wilson et Cowles

5 tasses de cafés pour les illustrations

  • Six of Crows de Leigh Bardugo 

Un de mes coup de coeurs pour l'année 2015

  • This Dark Endeavor (Un sombre projet) de Kenneth Oppel


Pour lire une revue complète du livre, cliquez ici.

  • Miss Peregrine Home for peculiar children (Miss Peregrine et les enfants particuliers) de Ransom Riggs

Pour lire une revue complète du livre, cliquez ici.



Mathilde

5 nov. 2015

L'homme montagne


Grand-père est exténué. Les montagnes qu'ils portent sur son dos ont poussées beaucoup trop nombreuses et sont désormais trop lourdes à transporter. Ses vieux pieds, fatigués d'avoir soutenu le poids du monde, n'ont plus la force de se déplacer. Pourtant, il doit entreprendre son dernier voyage : celui que l'on doit faire seul. L'enfant lui fait promettre de ne pas partir à l'instant. Il ira chercher pour son grand-père le vent le plus puissant qui soit, celui dont le souffle peut soulever les montagnes. Alors l'enfant reviendra et le vent transportera les pieds de l’aïeul pour que ce dernier voyage soit tout comme le premier. Mais il existe des promesses qui sont parfois impossibles à tenir.

31 oct. 2015

Frankenstein & cie : réécriture d'un classique

Mai 1816, Mary Godwin, Percy Shelley, leur fils, Claire Clairmont et le poète Lord Byron partent pour Genève où ils ont prévu passer la saison chaude sur les berges du lac Léman. Barricadée à l'intérieur à cause des fortes pluies qui s'abattent sur la région, la joyeuse troupe trompe l'ennuie par la lecture d'histoires de fantômes allemandes, les Gespensterbuch , ce qui donne à Byron l'idée de proposer à chacun d'écrire sa propre histoire fantastique. Fortement influencée par les travaux du poète et philosophe naturaliste Erasmus Darwin dont on prétendait capable de ranimer la matière inerte, Mary rêve éveillée : elle voit un étudiant tremblant de sa propre démesure , Victor Frankenstein, au côté de cette chose hideuse qu'il a créé de ses mains et partage le fantasme impie qui habite le jeune homme de voir cet assemblage de chaires mortes renaître par l'action de machines puissantes. Effrayée, elle entrevoit les premiers pas malaisés de cette aberration tel l'engrenage fautif dans le mécanisme admirable du Créateur. Cette idée qu'elle ne croyait dédiée qu'à une courte nouvelle d'épouvante se développe en une histoire qui deviendra son premier roman : Frankenstein ou le Prométhée moderne

25 oct. 2015

Hansel & Gretel: fascination et terreur des contes de fées




Les contes de fées ne révèlent pas aux enfants 
que les dragons existent.
Les enfants le savent déjà.
Les contes de fées révèlent aux enfants
qu'il est possible de tuer les dragons.
-G.K. Chesterton

Étant une enfant Disney, sevrée au sucre et à la poudre de fée, je n'ai été initiée que très tardivement au travail de Jacob et Wilheim Grimm. Deux frères qui, sillonnant la campagne allemande, ont patiemment transcrits les contes issus de la sagesse populaire dans un but essentiellement philologique: remonter au fondement de la pensée humaine en questionnant l'origine de ces histoires qui, si elles sont issues de cultures différentes, possèdent néanmoins une trame commune. Car sous leurs travers fantaisistes les contes parlent de l'expérience humaine ; ils enseignent quelque chose. Pour l'essentiel, il raconte un passage, forcément difficile et gêné de milles et unes embûches mais qui, bien souvent, s'accomplit heureusement en dépit de tout. Ils font état d'une nécessité, celle du passage de l'enfance à l'âge adulte. Selon une conception archaïque de ce passage dont le conte est fortement teinté, cette étape ne peut être que douloureuse, périlleuse et ne saura être surmonté sans une initiation préalable. C'est pourquoi l'enfant qui s'égare dans une forêt impénétrable, piégé par une vieille femme qui rêve de le rôtir doucement sur la braise, ne pourra se fier que sur ses capacités pour se tirer du pétrin. Nous avons donc un cadre angoissant, une histoire qui aborde la thématique du cannibalisme et une maison construite entièrement de friandises. Vous aurez compris que nous parlons de contes de fées aujourd'hui sur le blog. Il était une fois: Hansel et Gretel. 


18 oct. 2015

J'ai peur du noir!



Ne croyez pas que je ne vois pas claire dans votre jeu, chers clients, lorsque vous m'arrivez en librairie avec des cernes jusqu'au menton. Je sais ce qui se trame chez-vous, dans l'intimité de votre foyer. Je ressens votre anxiété au coeur de la nuit lorsque, l'oreille et l'esprit aux aguets, vous guettez les premiers signes de la crise. Il faut malheureusement vous rendre à l'évidence : votre enfant a peur du noir. Cette angoisse a cela d'insidieux qu'on ne sait trop par quel bout la prendre pour la calmer. Est-ce la peur engendrée par l'absence de la lumière, du monstre dans le placard, des ombres qui s'allongent la nuit tombée? Toutes ces réponses et bien plus? Je ne crois pas posséder la clé du problème mais, en usant de mes petits moyens, je pourrai peut-être vous aider à amorcer le processus de guérison qui vous mènera à une nuit de 8 heures ininterrompues de sommeil. Pour ce faire, je vous propose quelques titres d'albums jeunesses mettant en scène des petites frimousses au prise avec cette même phobie du noir et qui, grâce à la magie de la narration, trouvent des solutions constructives pour y remédier. Pourquoi se tourner vers le médium de l'album dans nos périodes de détresse? Il ne faut pas perdre de vue qu'un album est, en soi, un univers fermé et cohérent sur lequel le petit lecteur craintif possède un plein contrôle. En compagnie du protagoniste, il confronte sa peur et, pages après pages, prend confiance en ces capacités qui lui permettront de la vaincre! Pourquoi ne pas tenter le coup?

15 oct. 2015

Miss Peregrine et les enfants particuliers



Dans ma jeunesse, je pouvais passer des heures immobiles à contempler les vieux albums photos de ma grand-mère. J'étais fascinée par toutes ces photographies qui restent les témoins muets de notre histoire familiale. Les jours de pluies, ma grand-mère sortait certaines photos et demandaient à ses petits enfants de créer une nouvelle histoire à partir de ces souvenirs statiques. Ces récits sont devenus tellement ancrés dans mon imaginaire que j’ai encore aujourd’hui de la difficulté à départager mes vrais souvenirs de ceux qui ont été fabriqués de toutes pièces par ma grand-mère et mes cousines. Ma fascination pour la photographie remonte à loin et c'est cette passion qui m'a mené vers le livre de Ransom Riggs, Miss Peregrine et les enfants particuliers

11 oct. 2015

Hex Hall l'Académie des sorcières

J’adore l’Halloween, mais parait-il qu’à vingt-cinq ans ce n’est plus «permis» de collecter les bonbons. En tout cas, c’est ce que mes voisins m’ont dit. Pfff... Mais bon, la vie d’adulte à tout de même certains bénéfices. Comme la possibilité de m’ensevelir de bonbons et de me laisser emporter par mon livre d’horreur préféré. Nous sommes encore au début du mois donc je ne veux pas vous glacer les sangs avec une suggestion de lecture cauchemardesque. Alors, pour les âmes sensibles qui aiment les histoires paranormales mais qui ne veulent pas faire de terreurs nocturnes, voici ce que vous devez lire pour vous mettre dans l’esprit de la fête des morts. 

9 oct. 2015

Coraline


Je ne suis pas d'un naturel froussard. Déjà toute jeune je courrai les occasions, voire même je forçais le destin en espérant ressentir une bouffée d'adrénaline dans mes veines. J'ai consommé du film d'horreur jusque dans ses moindres classiques, gober du Stephen King ainsi que du Edgar Allan Poe et passé quantité de nuits blanches sur mon plateau de Widja. Tout ces moments de frayeurs, ces petites peurs inoffensives étaient pour moi synonymes d'amusement. Puis, j'ai grandi. Le sentiment de nouveauté s'est estompé et, connaissant pratiquement tous les codes du genre, il m'était trop facile de repérer les clichés des différents romans et films qui me tombaient sous la main. Mon amour inconditionnel de l'horreur c'est tranquillement essoufflé. Jusqu'au jour où m'est arrivé entre les mains un petit bouquin noir à l'apparence anodine. Si je connaissais son auteur de renom, rien ne me préparais à ce que j'allais découvrir entre ces quelques pages. Les mots de Neil Gaiman ont réveillé en moi des peurs enfouies et instigués dans mon esprit une angoisse latente. Je vous avertie chers lecteurs, les cauchemars ne sont jamais loin lorsque vous plongez dans l'univers de Coraline.

3 oct. 2015

Mon ami le zombie


Assis sur un rocher perdu au beau milieu d'une forêt, un petit bonhomme au regard triste se raconte des histoires de zombies. Matin, midi, soir, il ne pense qu'à cela. Il ne rêve que d'une chose : rencontrer son idole en chaires putréfiées et en os. C'est une véritable lubie! Perdu très loin dans ses pensées, notre petit héro ne remarque pas l'arrivée trébuchante du mort-vivant tant attendu. Et pourtant, c'est une donnée bien connue dans le cercle restreint des amateurs de zombies, il ne faut jamais baisser la garde car ce monstre tente toujours d'attaquer sa proie par surprise. Décontenancé et ne voulant surtout pas finir en buffet de viandes froides, il prend ses jambes à son cou mais se ravise au dernier moment. Jamais, se dit-il, je ne pourrai vivre avec la mort d'un pauvre zombie affamé sur la conscience. Ingénieux, il propose un petit goûter à son nouvel ami qui a définitivement les crocs. Bien que délicieux, cet encas improvisé ne suffit pas à combler l'appétit d'un zombie adulte en mal de chaires fraîches. Il lui faut dénicher des aliments riche en fer et contenant tous les nutriments essentiels pour remplir le bedon d'un mort-vivant. Véritable glouton, ce-dernier croque quelques vaches, grignote un ou deux mouton et se laisse même tenter par le voisin en dessert. Il engouffre goulûment tout ce qui croise sa route en poussant des « GRRR GRRR » de satisfaction. Depuis, tout ce beau monde s'est transformé en zombies. À la nuit tombé, notre petit héro rentre à la maison suivie d'une invraisemblable procession. Étrangement, il ne peut s'empêcher d'être inquiet. Serait-il le prochain sur la très longue liste d'épicerie de son nouvel ami?

1 oct. 2015

Le mois de l'horreur


L'automne, c'est du bonheur enveloppant comme le manteau que l'on endosse pour se protéger du froid piquant. C'est des lattés à la citrouille, des pommes croquantes et des feuilles craquants sous le talon. Les jours qui rétrécissent et les soirées auprès de Netflix qui s'allongent tout doucement. L'automne c'est un peu tout ça mais c'est surtout la nostalgie de l'enfance; lorsque le premier Octobre se pointait le bout du nez et que déjà s'annonçait les préparatifs de l'Halloween. Le costume à confectionner, les bonbons à déguster, les histoires de peurs à la lueur de la lampe de poche. Tant de beaux souvenirs et de parties de Widja mémorables. En cette belle période de l'année, l'équipe de la route de briques jaunes veut revenir à l'essentiel. Sur le blog, on va jaser des vraies affaires: de zombies, de vampires, de loup-garous et de peurs en tout genre. Tant de belles idées lectures pour faire frissonner petits et grands! C'est donc un rendez-vous pour tout le mois d'Octobre.





Vicky & Mathilde



Pour redécouvrir les articles du mois d'Octobre :

23 sept. 2015

Zazie, ça va être correct

Isabelle, ou Zazie de son petit nom, en a beaucoup sur ses frêles épaules d'adolescente. Dure, dure d'être l'aînée d'une famille de cinq enfants. Où était ses parents lors du séminaire sur la composition d'une famille dite normale ? Ils étaient très certainement absents et c'est elle qui, aujourd'hui, en paye les frais. Elle est bien placée pour vous le dire : être membre d'une belle grosse famille, ce n'est pas touts les jours la rigolade. Impensable d'avoir une chambre à soi, de se prélasser dans la salle de bain, de tenir un semblant de journal intime ou de grignoter la moindre petite gourmandise contenant des arachides ou des noix. Pire encore, elle est condamnée à vivre dans le moyen-âge électronique puisque, comme aiment lui répéter ses parents, « si on t'achète un cellulaire, il va falloir en acheter un à tout le monde ». C'est l'horreur! Heureusement qu'existe sa fidèle amie Ophélie, l'enfant unique « faite de concentré », pour l'aider à affronter les petits désagréments du quotidien. Et puis, il y a aussi le beau Palmo qui, au détour d'une ruelle limouloise, est atterri dans sa vie. Le beau, le magnifique, le parfait Palmo (il y aurait beaucoup de choses à dire à son sujet mais ça, c'est une longue histoire). Zazie vous le dira, il n'y a pas que des mauvais côté à vivre dans une belle grosse famille. Il faut reconnaître que toutes les joies se vivent plus intensément et toutes les peines paraissent plus douces lorsqu'elles sont partagées à sept.

18 sept. 2015

Keleana tome 2: La reine sans couronne

Synonyme de rentrée scolaire, Septembre est, selon moi, le mois par excellence pour se lancer tête première dans un roman fantastique. Que vous soyez au secondaire où a l’Université, la rentrée scolaire est un moment de fascination et d’excitation qui dure deux semaines avant d’être remplacée par le train-train quotidien des lectures obligatoires et des transports en commun. À mon humble avis, il n'existe pas de meilleur antidote à la monotonie qu'une dose massive de magie et de fantaisie. Un concentré d'imaginaire qui nous permet une évasion salutaire vers des contrées oniriques. J'ai justement LA série fantastique parfaite pour contrer la grisaille automnale.

14 sept. 2015

Les classique de Vicky : La bière au beurre des trois balais


Si j'étais un livre, mon souhait serait d'être cet ouvrage unique qui marque durablement la vie de son lecteur. J'ai eu la chance inouïe de croiser une telle oeuvre très tôt dans ma vie de lectrice. Une histoire peu banale; celle d'un petit sorcier à lunette ronde combattant les forces du mal incarnées par celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom: Harry Potter. Aucun autre roman ne pourra jamais avoir d'impact aussi majeur sur mon imaginaire. Voyez-vous, Harry et moi avons grandi ensemble. Chaque nouveau tome de cette saga était l'occasion de réunir ces personnages de papiers qui, dans mon imaginaire, possédaient la densité d'amitiés véritables. Aujourd'hui, lorsque je me replonge avec bonheur dans ces romans qui ont été de véritables pierres angulaires de mon enfance, je ne peux m'empêcher d'être envahie par un doux sentiment de nostalgie. J'ai incarné Hermione dans la cours d'école des Ursulines. J'ai écris et transmis des parchemins magiques dans la classe de madame Josée. J'ai composé la suite des aventures de notre sorcier préféré (avis aux intéressés: manuscrit que j'ai toujours en ma possession). Je me suis déguisée en professeure Trelawney et fait la file à minuit pour avoir mon exemplaire du nouvel Harry Potter. Puis j'ai finalement eu un petit pincement au cœur lorsque j'ai compris que j'étais trop grande pour avoir ma lettre d'admission à Poudlard. Bref, relire un Harry Potter c'est me ressourcer dans cette belle naïveté de l'enfance qui me permettait de m'investir corps et âme dans un univers qui m'enchantait et de croire en sa magie.

Levons nos verres à ces belles années et trinquons à la santé de notre sorcier préféré qui fête cette année ces 30 ans. Pour faire les choses en grand, remplissons nos chopes de bière au beurre; boisson emblématique de l'univers d'Harry Potter. Nous vous présentons ici une version sucrée et rafraîchissante qui saura plaire à toute la famille.

7 sept. 2015

A+ pour les petits dégoûtants !

C'est reparti pour un tour! Si notre expérience du temps nous a bien appris quelque chose, c'est que les mois se succèdent toujours avec la précision d'un métronome. C'est avec un cycle à tête dure que nous avons à faire. Toujours l'automne détrône notre bien aimé été, sonnant le glas des vacances estivales. Dès lors, se profile à l'horizon la rentrée des classes. Ce moment de l'année où l'on troque notre maillot de bain pour notre sac à dos et notre boîte à lunch et que l'on se dirige, le pas un peu plus traînant qu'à l'habitude, vers l'école du quartier. Je suis consciente qu'un tel discours n'est pas de ceux qui peuvent accrocher un sourire sur une jolie frimousse. Mais si je vous disais que l'apprentissage pouvait ressembler à autre chose qu'une table de multiplication ou un tableau de conjugaison.  Si je me permettais d'en ajouter en mentionnant qu'il est même possible de franchement rigoler en apprenant des informations pertinentes. Le point d'interrogation dans votre regard me prouve que vous ne connaissez pas Élise Gravel et sa magnifique collection des petits dégoûtants.

2 sept. 2015

La sélection


La vérité est que j’ai été attiré par la beauté de sa couverture comme une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle. J’ai immédiatement sautée sur la copie qui se trouvait chez mon libraire et pour rien au monde je ne voulais m’en départir, malgré les efforts du caissier. Je rentre chez moi, le cœur remplit de bonheur à l’idée de m’enfermer avec un énorme café et mon nouveau livre brillant aux effluves séduisantes. Me voici donc confortablement installée avec Bouboule (mon chat) à mes pieds et c'est avec une certaine excitation que je plonge le nez dans mon nouveau livre, promesse de grands divertissements pour les amoureux de littérature adolescente. Malheureusement, le charme du livre s’est rapidement éteint après ma lecture du premier chapitre. Quoi dire du second chapitre qui m'a fait l'effet d'une douche froide. Révélation choc: malgré mon aversion pour ce premier tome, j’ai tout de même lu la série complète. Que voulez-vous? Keira Cass tend les bons hameçons et réussit à vous accrocher à cette histoire qui, bien que ridicule par moment, n'en est pas moins divertissante.

30 août 2015

La prophétie de Glendower tome 2: Les voleurs de rêves de Maggie Stiefvater

L’amour que je porte pour Maggie (oui, dans ma tête je la connais assez pour pouvoir l’appeler par son prénom) n’est pas un secret. Je suis en amour par dessus la tête avec sa série La prophétie de Glendower. Le deuxième tome de cette épopée est la preuve irréfutable que la magie existe dans le monde et qu’il est possible de vivre une grande aventure à travers les pages d’un roman. 

26 août 2015

Le lion et l'oiseau - mon trésor du 12 Août


Par une claire et belle journée d'automne à trimer dans son jardin, un lion entendit un bruit qui lui fit lever l'oreille. Que ne fut sa surprise de découvrir, allongé dans l'herbe, un pauvre petit oiseau à l'aile froissée. Alors que les autres oiseaux poursuivirent leur route vers un ciel plus clément, le lion décida de prendre soin de l'oisillon blessé. Il lui offrit la chaleur de son foyer, la douceur d'un petit lit douillet ainsi que celle d'une amitié qui se construit aux petits bonheurs d'un quotidien partagé. L'hiver blanc, qui n'est plus tout à fait froid lorsqu'on le vit à deux, laissa place aux bourgeons printaniers. Le beau temps revenue, l'oiseau décida qu'il lui fallait lui aussi voler vers un ciel plus clément. Le lion regarda son ami prendre son envol : « c'est la vie », se dit-il, le cœur un peu plus gros qu'à l'habitude. Il reprit son bonhomme de chemin mais continua à tendre l'oreille à cette note cristalline qui lui annoncerai le retour de son meilleur ami. Car le lion savait qu'une telle amitié, bien que soumise à la distance, ne pouvait qu'être immuable.

23 août 2015

Notre aventure chez les libraires - le 12 Août

Il y a un petit brin de magie dans toute initiative citoyenne. Lorsqu'une petite idée solitaire devient flammèche et embrase l'esprit d'une communauté qui se sent dès lors investit d'une même mission. Un tel mouvement, c'est beau, c'est grand et ça possède la force de soulever des montagnes. C'est un peu ça le 12 Août pour le milieu littéraire québécois. 2 ans déjà que la graine de génie lancée aux quatre vents des Internets par les auteurs Patrice Cazeault et Amélie Dubé a su germée et portée fruit. Le but du jeu? Dynamiser le marché du livre local en l'espace d'une journée en encourageant l'achat d'un produit littéraire bien de chez-nous. Parlez moi d'une belle idée rassembleuse, simple et accessible pour toutes les bourses! Si l'année précédente la journée c'était close sur un franc succès, le constat de la deuxième édition, s'il n'est pas bonifié, s'avère tout aussi engageant. Les lecteurs étaient au rendez-vous et, vous devez vous en douter, l'équipe de la Route de Briques jaunes était également de la partie. Direction : la librairie Pantoute succursale St-Joseph.

15 août 2015

Ma vie autour d'une tasse John Deere - Émilie Rivard

Étienne Laporte est un adolescent des plus normal. Il est le chouchou de sa mémé Poulette, il a deux meilleurs amis à la vie, à la mort; il est le chevalier servant de ces dames, le confident de ce cher monsieur Ju et l'âme à sauver du directeur Guilbert. Faut-il ajouter qu'il est homosexuel? Bien évidemment mais il vous rétorquera  qu'il ne s'est jamais senti différent pour autant. Voyez-vous, Étienne fait partie de cette catégorie d'adolescent chanceux que l'on croise malheureusement très rarement en littérature jeunesse. Chanceux de vivre entouré de gens qui le soutiennent et l'aiment pour qui il est. Chanceux de pouvoir faire ses propres choix sans pour autant se frotter aux préjugés. Chanceux de pouvoir faire ses premiers pas dans l'âge adulte malgré toutes ces zones d'ombres disséminées sur le chemin. Ouvrir ce livre , c'est partager une tranche de quotidien qui illumine le cœur et c'est également rire un bon coup, parce que ça aussi c'est important.

10 août 2015

Jane, le renard et moi

Hélène n'a peut-être que 12 ans mais déjà ses yeux se sont ouverts aux dures réalités de la vie: certaines personnes ont de la méchanceté pris dans le cœur. Impossible de se promener sans être poursuivit par les injures et les insultes griffonnées sur les murs de l'école. Avant le «Hélène pèse trois cent seize» placardée sur la porte des toilettes des filles, il y avait Geneviève, Anne-Julie, Sarah, Chloé et leur rêve de crinoline. Mais cette période de sa vie c'est envolée. La tristesse s'incruste maintenant comme un invité sans manières qui s'invite à souper. Le quotidien, anciennement pétillant et coloré, se décline désormais en tons de beiges. Sa vie de misérable saucisse, elle réussit à s'en évader l'espace de quelques pages. Une fois plongée à l'intérieur de son roman, l'univers d'Hélène reprend de ses couleurs. Jane Eyre d'Émilie Brontë devient son échappatoire face à cette vie trop âpre; une véritable forteresse de papier la protégeant des impacts ennemis. Mais ça, c'était avant le camp d'anglais. Avant qu'une petite Géraldine verbomotrice n'intègre la tente des esseulées pour venir injecter une bonne dose de bonheur dans le cœur d'Hélène. Depuis ce jour, la vie est redevenue sereine et éclatante.

6 août 2015

L'Arbragan

L'Arbragan raconte l'histoire d'une amitié hors du commun. Celle que partage un petit bonhomme solitaire et son meilleur copain, un grand chêne centenaire qu'il a baptisé Bertolt. Parmi toutes les choses qu'il aime faire, rien n'est plus merveilleux que grimper dans son arbre. Au printemps, lorsque les branches de Bertolt se couvre d'un feuillage touffu, le chêne devient la meilleure des cachettes; une maison, un refuge, un labyrinthe, une forteresse. Ensemble, ils partagent les secrets de son tronc et la protection de ses ramures. Ils épient tranquillement le village en contrebas et s'extasient de la grandeur et de la beauté du paysage. Puis à jour fixe, comme il arrive à chaque année, le printemps repointe le bout de son nez. Tous les arbres se recouvrent de bourgeons qui éclatent pour laisser place aux feuilles chatoyantes. Tous les arbres... sauf Bertolt. Il faut se résigner. Malgré l'attente et les prières, Bertolt n'est plus. Mais comment rendre hommage à la vie de son meilleur ami lorsque ce dernier est un arbre? Quand un chat ou un oiseau rend l'âme, on le sait tout de suite et on sait également quels gestes il faut poser. Comment dire au revoir à un si grand ami?

4 août 2015

Capsule pour les curieux



Si vous êtes d'un naturel observateur, vous n'aurez pas manqué de remarquer que les routes de la province sont littéralement engorgées par un nombre incalculable de vacanciers. Élémentaire, me dites-vous. Cette année encore, les vacances estivales battent leur plein. Pour plusieurs, ces quelques semaines de répit au cœur de l'été sont autant de moments privilégiés à partager en famille. Mais croyez moi lorsque je vous dis qu'aucun temps mort n'est habituellement inscrit au planning horaire. Entre la visite à l'aquarium pour y admirer les truites saumonées, le détour au zoo de Granby, la fin de semaine à Montréal et les très nombreuses journées piscine/barbecue, on se laisse rarement un temps pour souffler. Voilà pourquoi j'ai envie de vous proposer une petite activité familiale s'articulant autour de deux albums jeunesses et qui, bonus non négligeable, laisse le temps d'admirer le paysage et de respirer un brin. Vous êtes partants? Armez-vous de votre plus joli sac-à-dos, d'un arc-en-ciel de crayons et d'un cahier pour dessiner et suivez le guide.

31 juill. 2015

Bulle de sagesse #4 : Les petites heures - Gwen Keraval


29 juill. 2015

Guide de lecture pour l'été partie 2



Le temps de la crème glacé et des coups de soleils est enfin arrivé. En l’honneur de cette merveilleuse saison que tous les habitants de l’hémisphère nord attendent avec une fébrile impatience, je vous ai préparé un guide de survie pour l’été. À l’intérieur de ce plan littéraire, vous trouverez un livre pour toutes les situations possibles que la saison des chaleurs entraînent. Peu importe votre problème cet été, j’ai une solution littéraire pour vous. 





Comment survivre aux files d’attentes?
L’été est la saison officielle des files d’attentes avec ces milliers de festivals; sans oublier les files pour les toilettes portatives. Alors, comment agrémenter ces minutes interminables au soleil plombant? La solution est simple, vous avez seulement besoin d’un livre divertissant et facile à transporter dans votre sac.

            Angelfall – Susan Ee

J’ai pour vous une perle de science fiction et de dystopie qui vous fera oublié à coup sur la plus longue file d’attente du monde. Susan Ee nous transporte dans un monde où la civilisation a été détruite par des anges. Dans un monde apocalyptique, Penryn tente de retrouver sa petite sœur handicapée qui a été capturé par un ange. Ce livre est une explosion de scènes d’action et de moments chocs. Angelfall est un de ses petits livres qui passent inaperçus, mais qui, après le premier chapitre, vous rend complètement accro. Le seul problème avec ce livre est le risque de manquer le spectacle car vous allez être assurément absorbés dans l’histoire.


Si ce livre ne vous plaît pas, je n’ai pas vraiment d’autres solutions que d’attendre et de jouer à Candy crush sur votre téléphone.

25 juill. 2015

Debout, petit paresseux!

Je l'ai fait, vous l'avez fait aussi. Regardons la vérité en face, tous les petits terriens ont, à un moment ou à un autre de leur vie, suppliés leurs parents à genoux dans l'espoir d'avoir un petit compagnon à plume ou à fourrure. Une petite boule d'amour à cajoler et à aimer de manière inconditionnelle. Si vos parents sont comme les miens, ils n'ont certainement pas manqué de vous rabattre les oreilles avec la portion responsabilité que cela entraîne. Qu'un petit animal n'est pas comme une peluche que l'on peut laissé traîner sur le lit. Qu'il faut en prendre soin tous les jours, le laver, le nourrir, le promener.... pffff... quels rabats joie. Ce dilemme est celui que vit la petite narratrice de l'album Debout, petit paresseux!: «Je voulais un animal de compagnie.» Une otarie joueuse, un oiseau siffleur ou un petit lapin de rien du tout. Mais maman est catégorique. Non c'est non! «Tu peux choisir l'animal que tu veux tant qu'il ne faut ni le promener, ni le baigner, ni le nourrir», parole de maman. Ne baissant pas les bras, notre petite futée se rendit à la bibliothèque de l'école pour y conduire les recherches en vue de dégoter la perle rare. Elle la découvrit dans le tome P de l'encyclopédie animale: le paresseux. Bingo! Un paresseux en colis express, un! Gros comme un chien de taille moyenne, avec un nez tout plat et une tête de singe. Il s'appellera Rapido. Le seul problème avec un paresseux c'est que, à part ronfler sur sa branche d'arbre, ça ne fait pas grand chose de ses journées. C'est bien gentil de toujours laisser les autres gagner à cache-cache ou au roi de la montagne mais le chat de Marie Pichon sait marcher sur ses pattes arrières lui. Voilà de quoi épater la galerie! Pourquoi Rapido ne pourrait pas lui aussi effectuer d'innombrables tours époustouflants et ainsi prouver à tout le quartier qu'avoir un paresseux comme animal de compagnie, ce n'est rien de moins qu'extra.

9 juill. 2015

Guide de lecture pour l'été partie 1




Le temps de la crème glacé et des coups de soleils est enfin arrivé. En l’honneur de cette merveilleuse saison que tous les habitants de l’hémisphère nord attendent avec une fébrile impatience, je vous ai préparé un guide de survie pour l’été. À l’intérieur de ce plan littéraire, vous trouverez un livre pour toutes les situations possibles que la saison des chaleurs entraînent. Peu importe votre problème cet été, j’ai une solution littéraire pour vous.






Comment oubliez ces multiples coups de soleil et piqûres de maringouins?

Pour oublier n’importe quel inconfort, vous avez besoin d’une lecture palpitante qui vous gardera en haleine et sur le bout de votre siège.

            La 5e vague – Rick Yancey

Garçons, filles, jeunes, vieux, tout le monde sera diverti par cette petite brique de science-fiction. J’ai dévoré ce livre d’un trait et j’ai oublié tout ce qui m’entourait. La seule chose qui comptait était l’histoire de survie de Cassie, accompagnée de son ours en peluche et de son fusil, contre l’invasion extraterrestre. Yancey réussit avec brio à nous faire vivre une montagne russe émotionnelle où les enjeux sont hauts (la survie de l’humanité) tout en ayant aucun remords pour les émotions de ses lecteurs.


Si cette suggestion ne fonctionne pas à vous faire oublier vos brûlures ou piqûres, vous pouvez toujours appliquer de la crème apaisante sur vos blessures.


25 juin 2015

Mon imagier après la tempête

J'adore la littérature jeunesse parce qu'elle a la particularité de ne pas mettre (trop) de bâtons dans les roues de ses auteurs. L'imaginaire y règne en seul roi et maître. Vous avez l'envie folle d'envoyer valser sur la lune un hippopotame rose bonbon et sa vaillante amie la crevette? Je ne vois aucun problème avec ce scénario. Tant qu'une situation hautement improbable soit intelligemment menée par son auteur, les lecteurs le suivront dans son délire. Des délires qui très souvent portent fruits et donnent naissance à des chefs-d’œuvres d'humour absurde; une panoplie de titres mémorables qui se laissent découvrir tranquillement au gré des lectures. Nous devons la venue au monde d'un tel chef-d'oeuvre à la présence d'un grain dans la tête de l'auteur Éric Veillé. Connaissez-vous cette petite perle qu'est mon imagier après la tempête ?
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...